Banniere Panazol Feytiat Deviation
Banniere Panazol Auzette
,

La déviation, vu d’Eymoutiers

Cet article a été diffusé dans le trimestriel IPNS (journal d’information et de débat du Plateau de Millevaches) :

2019 03 INPS

,

Feytiat, notre maire effectue quelques approximations coupables !

En effet dans le magazine de Feytiat, sorti en Février, nous découvrons dans l’edito rédigé par le maire de Feytiat,

“des réunions d’informations objectives dans toutes les communes concernées”…

1- Il n’y a rien eu sur Panazol, commune la plus importante en nombre d’habitants et commune la plus impactée par la déviation !!!

2- Qu’appelle-t-on “informations objectives”? PAREL a été fondé par le maire de Feytiat,  avec les fonds de Feytiat; Les Feytiacois apprécieront ce qui est objectif et l’utilisation de nos impôts !

, ,

FR3 JT 19 20 Les déviations

Le 5 Mars 2019, sur FR3 Limousin , lors du JT du 19 20,  a eu lieu un reportage sur les déviations de Panazol et Feytiat; le Conseil Départemental a développé ses arguments et nous avons eu un temps de parole égal.

Si notre visibilité augmente, force est de constater que le montage n’a pas permis la compréhension de nos arguments.

Alors les voici à nouveau:

  • un projet inutile au vu des trafics actuels par rapport aux experts du département
  • un projet absurde: la déviation va créer un bouchon à Crézin en ramenant le trafic capté en amont de Panazol
  • un environnement remarquable sacrifié
  • un coût exorbitant, 4 fois le budget annuel Routes du département; attention aux conséquences sur les impôts.

Le Limousin est riche de son environnement largement préservé et d’une qualité de vie que beaucoup lui envient. C’est pourquoi les habitants se mobilisent pour le préserver. Ils en appellent à tous pour les aider à faire triompher leur vision du développement durable.

Un projet menace actuellement l’environnement et le cadre de vie des habitants de l’Est de Limoges : les déviations de Feytiat et Panazol. Projet né dans les années 80’ où on ne voyait le développement urbain que par la voiture. On anticipait également une croissance urbaine beaucoup plus forte que celle qui s’est effectivement produite. Malgré tout, les promoteurs du projet (Conseil Départemental et Agglomération de Limoges) continuent à proposer des travaux complètement contraires aux principes de développement durable. Et cela sans hésiter à sacrifier des zones protégées au titre de la trame verte et bleue au plan régional.